Liana enfin libérée le 21 janvier 2015 après 996 jours de détention

Le jour que nous attendions tous est enfin arrivé !


Le combat pour la reconnaissance de son innocence continue
RETROUVEZ LIANA
dans l’émission
‘ Le Supplément ‘ de Canal+ (en clair)

DIMANCHE 25 JANVIER
à 12h55

Cette libération conditionnelle est certes soumise à un contrôle judiciaire strict, elle permet néanmoins à Liana de retrouver la liberté et ses enfants, et d’envisager le début de sa reconstruction.

Ecrivez à Liana par email   soutenir.liana@gmail.com

Liana continue de clamer son innocence et de dénoncer la condamnation qui lui a été infligée sans enquête ni audition, en violation des droits élémentaires de la défense, sur la base d’une accusation aux incohérences multiples, au sujet desquelles elle demande toujours des réponses.

L’Association LIANA  a été créée par la famille de Liana Guillon

pour alerter sur la situation judiciaire et humaine dramatique, aberrante et scandaleuse dont elle est victime.

Française de 42 ans, mariée et mère d’une famille de cinq enfants, Liana est emprisonnée depuis plus de 900 jours, victime en République Dominicaine d’un procès inéquitable pour un délit qu’elle n’a pas commis.

Depuis le 29 avril 2012, Liana se bat chaque jour pour faire valoir ses droits auprès de la justice dominicaine.

Un entretien avec Liana a été diffusé

dimanche 7 décembre à 22h50 sur M6

Ce reportage de l’émission “Enquête Exclusive”, présentée  par Bernard de La Villardière, expose la piteuse réalité dominicaine, et les dangers de cette plaque tournante du trafic mondial de cocaïne, que la publicité des tour-opérateurs s’emploie honteusement à masquer aux touristes français.

Détenue à tort pendant 996 jours, coupée de ses enfants et de sa famille, à bout de force.

Condamnée sans enquête ni audition par la République Dominicaine, dans une parodie de procès indigne et face à un déni de justice scandaleux, arrachée à ses enfants, à sa famille et à sa propre vie, Liana Guillon se bat depuis le 29 avril 2012 pour que justice lui soit rendue.

Après 773 jours dans les geôles dominicaines, où son intégrité physique fut menacée à plusieurs reprises, l’état alarmant de la santé de Liana a obligé sa famille à la supplier d’arrêter son combat et de demander son transfèrement.

En août 2013, la Cour Suprême Dominicaine avait donné gain de cause à Liana, en cassant le jugement défavorable du premier appel, et en exigeant que l’accusation réponde à plus de 20 pages d’incohérences soulevées depuis le premier jour par la défense, et restées depuis sans réponse.

Début 2014, la dégradation de son état de santé a empêché Liana de poursuivre l’année de procédure supplémentaire nécessaire à un nouveau pourvoi en cassation.

Transférée en France le 12 juillet 2014, Liana a été enfermée 226 jours à la Maison d’Arrêt de Fresnes où sa santé s’est dégradée, ses crises d’épilepsie se sont multipliées, elle a continuée de souffrir d’anorexie, ses enfants ont continué de vivre un cauchemar permanent.

Liana continue de clamer son innocence et de dénoncer la condamnation qui lui a été infligée sans enquête ni audition, en violation des droits élémentaires de la défense, sur la base d’une accusation aux incohérences multiples, au sujet des quelles elle demande toujours des réponses.

Liana a besoin de votre soutien !
Vous pouvez agir maintenant !